Les cours préparatoires d’été s’adressent aux étudiants qui souhaitent prendre une longueur d’avance en travaillant préalablement à leur entrée à l’université les différents bouleversements auxquels ils seront confrontés lors de cette transition secondaire supérieure.

Participer aux activités préparatoires à l'ULiège, c'est…

⇒ au niveau des contenus-matières :

  • se préparer à faire face aux matières telles que mathématique, physique, chimie, biologie, en les associant à la matière du bloc 1 de bachelier : donc réactiver ses connaissances dans ces différentes contenus et ce, en fonction de la filière choisie (par exemple, en mathématique, les activités préparatoires ne sont pas les mêmes pour les futurs ingénieurs civils que pour les futurs médecins)
  • identifier et travailler les éventuelles difficultés en langues (anglais, néerlandais, allemand… mais aussi latin et grec) et se sensibiliser aux exigences linguistiques de l’Université, y compris en français… car bien maîtriser le français est un atout indéniable !

⇒ au niveau des méthodes de travail :

  • prendre ses marques, avant l’heure, dans ce nouveau contexte d’enseignement et d’apprentissage qu’est l’Université ;
  • recevoir une série de conseils sur la prise de notes, la mémorisation d’une grande quantité de matière, la construction d’outils de travail personnels, la préparation à un examen universitaire… ;
  • prendre conscience de ses possibilités et de ses difficultés afin de réagir au mieux dès le début de l’année en adaptant sa méthode de travail aux exigences universitaires.

En résumé, participer aux activités préparatoires, c’est préparer la transition entre l’enseignement secondaire et l’Université. C’est se donner les moyens de viser la réussite à l’Université de Liège… en partant sur des bases solides !

Share this page