agri urbaine

GROOF

En installant des serres sur les toits plats des bâtiments, il est possible de réduire nos émissions de CO2 tout en utilisant les déperditions de chaleur des constructions pour chauffer ces serres. A la clé : des légumes cultivés au cœur de nos villes.

C’est sur ce principe que repose le projet GROOF (Greenhouses to Reduce CO2 on Roofs ; en français : Les serres pour réduire le CO2 sur les toits). Avec le soutien d’Interreg North-West Europe, de la Wallonie et l’Université, une quinzaine de partenaires étudient, depuis 2017, le potentiel des serres sur toit. Les aspects tant culturaux, architecturaux qu’économiques et énergétiques y sont envisagés par ces professionnels d’expertise complémentaire.

A Gembloux, la toiture du centre de recherche TERRA permet déjà de mettre en avant ce type de systèmes de production innovants.

www.groof.eu

Jardinage et horticulture

Au cœur des 5 hectares du projet WASABI, une parcelle de 550 ares est dédiée à l’agroforesterie, la culture sur buttes de type permacole, le SPIN farming (ou maraîchage intensif) ainsi qu’à la formation. Depuis 2020, des essais sont menés pour mettre en avant les performances de ces nouveaux modes de production. Les résultats seront mis à disposition des scientifiques de divers horizons et disciplines.

Sapristi

Sapristi (System Aquaponics and Pilot for Research and Innovation in Science and for Transfer to Industry) est le nom d’un système aquaponique modulaire permettant d’effectuer des recherches, tout en étant à une échelle suffisamment grande pour représenter un système pilote industriel. Ce système est étudié dans le cadre du projet Smart Aquaponics. Depuis 2018, une douzaine d’organismes d’expertise complémentaire entendent ainsi reproduire les différents types de systèmes aquaponiques professionnels, ceci à l’attention d’un public toujours plus vaste. Avec le soutien d’Interreg France-Wallonie-Vlaanderen, de la Wallonie, des Provinces de Flandre occidentale et orientale, ainsi que le C-RAU (Centre de Recherches en Agriculture Urbaine Gembloux Agro-Bio Tech ULiège), divers outils pourront voir le jour. C’est le cas, par exemple, d’une application interactive qui initiera ses utilisateurs à la réalité de l’aquaponie : Smart Aquaponics.

www.smart-aquaponics.com

Optibiomasse

Le projet OptiBiomasse entend optimiser à l’échelle semi-industrielle la production de biomasse horticole. Des plantes telles que le chanvre et l’euphorbe sont cultivées sous serre ou en chambre de culture afin de délivrer des molécules d’intérêt. Celles-ci sont en effet destinées à l’industrie pharmaceutique et parapharmaceutique. Hors sol, ces cultures devraient contribuer également à la revalorisation des friches industrielles.

Le projet OptiBiomasse a été lancé en 2017 avec le soutien du fond d’investissement En Mieux. Il fait partie du programme de recherche institutionnel Usine de plantes tropicales (Tropical Plant Factory).

www.tpf.uliege.be

PAFF Box

L'unité de Phytopathologie de Gembloux Agro-Bio Tech ULiège a mis en place un prototype de PAFF Box (Plant And Fish Farming). Il s’agit d’un système aquaponique, c’est-à-dire qui allie aquaculture et hydroponie. Concrètement, dans un conteneur sont élevés des poissons, et plus précisément des tilapias. Juste au-dessus de ce conteneur, a été construite une serre où sont cultivés des légumes hors sol. Les effluents aquacoles du compartiment des poissons sont pompés afin que leurs nutriments puissent fertiliser les plantes de la serre.

www.gembloux.uliege.be/paffbox

Partagez cette page