Des arbres pour sauver le chocolat !



Des chercheurs du TERRA Research and Education Center (Gembloux Agro-Bio Tech / Université de Liège) participent au projet People, Planet and Cocoa, défendu par le chocolatier Galler et financé par la Fondation Roi Baudouin. Le projet vise à développer une cacaoculture durable pour les producteurs de la coopérative Yeyasso en Côte d’Ivoire. Responsables des activités du volet « Agroforesterie », Barbara Haurez et Jean-Louis Doucet apporteront leurs expertises scientifiques durant les trois années de projet.

L'agriculture tropicale produit actuellement environ 80 % de l’offre alimentaire mondiale, et la majorité de cette production est assurée par des petites exploitations familiales, vivant souvent sous le seuil de pauvreté. Un enjeu majeur de l’agriculture tropicale réside donc dans l’amélioration des revenus des exploitations familiales. Considérant les impacts du changement climatique, il est toutefois primordial que cette augmentation soit le fruit de pratiques durables et adaptées aux conditions plus extrêmes qui se profilent. En créant un microclimat plus favorable et en diversifiant les productions agricoles, l’agroforesterie est une pratique qui devrait permettre de rencontrer les enjeux d’une agriculture répondant aux objectifs du développement durable.

Le cacao, avec lequel est produit le célèbre chocolat belge, est une espèce d’origine forestière dont la culture se prête bien à l’agroforesterie. Pourtant, en Côte d’Ivoire, pays produisant 40 % du cacao mondial, la majorité des plantations sont actuellement des monocultures, systèmes dont la durabilité est fortement remise en cause. Les modèles climatiques récents mettent en évidence une forte diminution des conditions climatiques favorables à la cacaoculture pour l’Afrique de l’Ouest. La conversion des monocultures en systèmes agroforestiers conférerait une meilleure résilience à la culture, tout en répondant aux besoins sociaux et économiques des producteurs de cacao ivoiriens.

Le projet People, Planet and Cocoa – Une cacaoculture durable pour les producteurs de la coopérative Yeyasso en Côte d’Ivoire a obtenu un financement de la Fondation Roi Baudouin au travers du Business Partnership Facility en décembre 2019. Porté par le chocolatier belge Galler, People, Planet and Cocoa est un partenariat avec l’association Fairtrade Belgium, la coopérative ivoirienne Yeyasso, le bureau No Nonsense Marketing, l’Université Nangui Abrogoua (Côte d’Ivoire) et Gembloux Agro-Bio Tech (Université de Liège).

Le projet comporte trois volets d’action :

  1. la mise en place de pratiques agroforestières dans les plantations de cacao de la coopérative
  2. le renforcement du rôle socio-économique des femmes
  3. l’amélioration des revenus des producteurs en vue d’atteindre le «Living Income », ou revenu vital

Responsables des activités du volet « Agroforesterie », Barbara Haurez (Laboratoire d’Agroécologie Tropicale, Agriculture is life) et Jean-Louis Doucet (Laboratoire de Foresterie Tropicale, Forest is life) apporteront leurs expertises scientifiques durant les trois années de projet. Trois étudiants de l’Université de Liège ont entamé un diagnostic approfondi de la cacaoculture mise en œuvre par les membres de Yeyasso. Grâce à une approche participative, les itinéraires techniques les plus facilement appropriables et reproductibles seront identifiés. Les espèces agroforestières locales les plus intéressantes seront sélectionnées sur base de leurs valeurs multi-usages (production de bois d’œuvre, de bois énergie, de produits forestiers non-ligneux, fertilisation du sol, …) et en concertation avec les cacaoculteurs. La pérennité du projet et l’autonomisation de la coopérative sera favorisée par la mise en place de pépinières, qui assureront la production des plants agroforestiers à long terme.

Les producteurs partenaires du projet seront formés aux techniques agroforestières et à la gestion de la pépinière par un accompagnement sur le terrain. La diversification des revenus sera réalisée grâce à la transformation et à la commercialisation des produits agroforestiers et agricoles. Selon les espèces et les processus de valorisation choisis par les producteurs (jus de fruits, fruits séchés, confitures, chenilles, bois d’œuvre, charbon, etc.), certaines infrastructures de transformation et équipements nécessaires seront mis en place. Des formations aux techniques de transformation seront organisées pour les membres de la coopérative.

Contact

Barbara HAUREZ, Laboratoire d’Agroécologie Tropicale, Agriculture is life, TERRA Research and Teaching Centre, Gembloux Agro-Bio Tech.


Illustration - « Concilier durablement arbres et cacaoyers, l’objectif du projet People, Planet and Cocoa » © Jean-Louis Doucet

Partagez cette news