Marie Preux et Florent Kouassi aux Jardins de la Terre



Le lien que nous entretenons avec la Terre, figure fondamentale, protectrice et nourricière s’est effilochée au cours du temps. Pourtant dans l’antiquité grecque, Gaïa, la Terre Mère était infiniment respectée. Et c’est normal quand on sait qu’elle combine tous les éléments vitaux à la conservation de la vie. C’est dans cette optique qu’est organisé le Festival International des Jardins de Chaumont sur Loire en France (d’avril à fin octobre). Marie Preux et Florent Kouassi, la première déjà architecte-paysagiste et le second, étudiant en architecture du paysage à Gembloux Agro-Bio Tech ont participé à ce festival. Et ils s’y sont distingués car ils ont remporté le prix Palette et harmonie végétales qui récompense un jardin composé d’une exceptionnelle diversité de plantes. Ceci grâce à leur création : le Jardin Moray.

Un amphithéâtre de verdure

Le Jardin Moray est inspiré d’un site qui se trouve dans la Vallée des Andes au Pérou. Cet « ancien laboratoire agricole » servait de terrain d’expérimentation des cultures. Il s’organise autour de terrasses creusées qui suivent les courbes naturelles du paysage andin. Ce site est avant tout le symbole du lien étroit qu’entretenaient les Incas avec la Pachamama, leur Terre-Mère.

« Nous avons imaginé au cœur de notre travail un bassin aquatique représentant la bouche de la terre mère, nous a confié Marie Preux. A partir de ce plan d’eau en forme de graine nous avons développé différentes terrasses soutenues par de l’acier rouillé où nous avons planté des plantes indigènes, des plantes médicinales et des plantes comestibles pour souligner la richesse des plantes de chez nous. »

Pour réaliser ce projet, Marie et Florent ont dû adapter leur imagination à la parcelle de Chaumont qui leur était réservée, il fallait également tenir compte du fait que ce jardin doit rester accessible (et beau) pendant six mois. Côté financier, le Festival prenait en charge une partie du matériel et des plantes et le reste a été trouvé grâce à une cagnotte des jeunes concepteurs mais aussi grâce à l’aide de nombreux bénévoles (notons au passage que l’AIGx et des membres de Gembloux Agro-Bio Tech ont également apporté leur soutien financier). N’oublions pas l’aide très précieuse de Clément Furdelle (architecte-paysagiste diplômé de l’ISIa et entrepreneur). Ce dernier a aidé Marie et Florent en amenant du matériel et… son savoir-faire. Par ailleurs, Ecosem (sprl de Corroy-le-Grand) a fourni gratuitement des graines et des plantes.

De la sève dans les veines

Pour mieux faire connaissance avec nos deux protagonistes, laissons-leur la parole :

Marie Preux : « Depuis toute petite, je suis très sensible à la nature et à l’environnement (en particulier le domaine du végétal). Le métier d’architecte paysagiste semblait donc tout indiqué pour mon futur. Après un diplôme en techniques en aménagements paysagers en France, je suis partie en Belgique pour suivre le master en architecture du paysage à Gembloux Agro-Bio Tech. Diplômée en 2018, je travaille depuis presqu’un an chez XMU-urbanistes à Namur. Je travaille sur des projets qui comprennent toutes les échelles confondues d’analyse, de compréhension et d’aménagements du territoire. »

Florent Kouassi : « Etant avant tout un homme de terrain, j’ai souhaité entamer ma formation par une filière technique enchaînant BEP, BAC professionnel et BTS en aménagements paysagers. Je me suis ensuite dirigé vers une classe préparatoire des Métiers du paysage à Montreuil puis vers un master en architecture du paysage à Gembloux (je suis actuellement étudiant en Master 2) ».

Pour la petite histoire, c’est Florent qui a encouragé Marie à participer à ce Festival International des Jardins (29ème édition) et celle-ci a été vite convaincue ! En effet, elle a tout de suite été séduite car le thème « Retour à la terre-mère » lui plaisait tout particulièrement. Leur enthousiasme a été récompensé et c’est aussi pour Gembloux Agro-Bio Tech une très belle vitrine de la formation en Architecture du Paysage.

Partagez cette news