Financement du projet BIOFAIR pour une meilleure résilience des agrosystèmes de culture du blé européens



Le projet BIOFAIR initié par des chercheurs de Gembloux Agro-Bio Tech a obtenu un financement de l’appel européen BiodivERsA à hauteur de 1,9 M€. Ce projet vise à étudier le fonctionnement des racines des plantes cultivées et la diversité biologique des sols dans un contexte de changement climatique simulé et réaliste. Le but : fournir des recommandations sur les pratiques agricoles futures les mieux adaptées.

Ce projet BIOFAIR, initié par Cécile Thonar, Pierre Delaplace et Hervé Vanderschuren, durera trois ans, en partenariat avec l’Université de Hohenheim (Allemagne), l’Université de Gand, l'Institut de Recherche de l’Agriculture Biologique (FiBL Suisse et FiBL Europe), l’INRAE de Clermont Ferrand (France) et le CSIC d’Almería (Espagne).

Un projet unique en son genre

La spécificité de ce projet réside dans les approches développées pour étudier l’impact du changement climatique sur les plantes cultivées. La plupart des études actuelles ciblent en effet la physiologie de la plante, tandis que le projet BIOFAIR y associe également le rôle joué par les racines et les organismes du sol ; ceci dans un contexte climatique simulé réaliste.

BIOFAIR 02 reduit legende

A Gembloux, les expériences auront lieu dans l’Ecotron du Centre d’Enseignement et de Recherche Terra. Des essais au champ en France, en Allemagne, en Suisse et en Belgique permettront également d’évaluer l’impact de stress abiotiques et de nouvelles pratiques agronomiques sur le blé ainsi que sur la diversité et les fonctionnalités des sols étudiés.

Contribuer aux futures stratégies de gestion des cultures

Plusieurs objectifs sont visés au terme de ce projet. Il aidera entre autres à mesurer l’impact du changement climatique sur la qualité nutritionnelle et technologique des grains. Différents types de sols, touchés par le changement climatique, pourront être utilisés et évalués. Le projet permettra également de mettre en avant les innovations agronomiques les mieux adaptées aux changements climatiques à venir, et donc de pouvoir fournir des recommandations sur les pratiques agronomiques futures les plus efficientes et résilientes.

Les résultats du projet BIOFAIR serviront de base pour le développement de stratégies de gestion des cultures à l’échelle européenne et nationale. Les innovations et connaissances générées alimenteront également des recherches de l’axe Plant Sciences en cours dans des régions tropicales où la gestion du sol et de la nutrition des plantes représente un des leviers d’action essentiels pour améliorer la sécurité alimentaire.

Pour en savoir plus :

https://www.biodiversa.org/1785

Offre d'emploi : Post-doc position (Crop Modeling & Physiology, Plant-Microbes Interaction, Climate Change) 

Contacts :

Cécile Thonar (cecile.thonar@uliege.be)

Pierre Delaplace (pierre.delaplace@uliege.be)

Hervé Vanderschuren (herve.vanderschuren@uliege.be)

Logos partenaires

Partagez cette news