Mission GEDI : La variation des stocks de carbone en forêt étudié depuis l'ISS



Des chercheurs de ULiège Gembloux Agro-Bio Tech, Jean-François Bastin et Jan Bogaert, ont contribué à une étude internationale menée par l’Université du Maryland et la NASA (Goddard Space Flight Centre) dans laquelle des inventaires forestiers réalisés en République Démocratique du Congo ont contribué à calibrer une mission spatiale dédiée au suivi de la dynamique des écosystèmes terrestre à échelle global (GEDI).

Publiée ce vendredi dans la prestigieuse revue de télédétection « Remote Sensing of the Environment », cette étude développe différents modèles pour caractériser la variation des stocks de carbone en forêts sur base d’un dispositif lidar arrimé à la station spatiale internationale (i.e. la mission GEDI).

Les chercheurs de l’ULiège-Gembloux Agro-Bio Tech ont ici contribué à l’étude en participant à la calibration des informations collectées par la mission spatiale via des inventaires de terrain de très haute qualité. Ces données ont été collectées au cœur du bassin du Congo, une région particulièrement difficile à atteindre et encore très peu étudiée par rapport aux autres régions tropicales de la planète.

Ces modèles permettront au final d’estimer les stocks de carbone forestiers sur plus de 10 milliards de points observés par la mission GEDI et répartis sur la surface de la terre, ce qui multipliera de manière considérable notre capacité d’observation des forêts de la planète ainsi que notre compréhension de la contribution des forêts au bilan carbone mondial.

Si ces modèles constituent une étape clé dans le monitoring de notre planète, ils sont encore perfectibles (la qualité des modèles varie d’une région à l’autre de la planète, où certains types de végétation sont encore peu inventoriés). Des améliorations du modèle seront notamment attendues avec le développement de nouvelles métriques lidar (recherches également menées par les chercheurs de l'ULiège avec Philippe Lejeune et Jean-François Bastin) et avec l’acquisition de nouveaux points de calibration de qualité.

Partagez cette news