Publication PNAS

La différence de richesse en espèces d'arbres entre l'Afrique et l'Amérique du Sud



Nouvelle publication dans PNAS : l'équipe dirigée par le Docteur Pedro Luiz Silva de Miranda et le Docteur Adeline Fayolle (GxABT-Université de Liège) a pu disséquer la différence de richesse en espèces d'arbres entre l'Amérique du Sud et l'Afrique. Les auteurs ont démontré que l'Amérique du Sud abrite environ trois fois plus d'espèces d'arbres que l'Afrique.

Bien qu'elle soit incroyablement diverse et connue dans le monde entier pour sa mégafaune emblématique, l'Afrique est également connue pour ne pas avoir autant d'espèces d'arbres que d'autres régions tropicales du monde, comme l'Amérique du Sud, une question qui a intrigué les chercheurs au cours des deux derniers siècles. Pour beaucoup, il semble presque evidente que l'Amérique du Sud possède plus d'espèces d'arbres que l'Afrique en raison de l'incroyable diversité de la forêt amazonienne. Cependant, d'autres types de végétation tels que les forêts tropicales sèches et les savanes, qui couvrent la moitié du continent africain, n'ont presque jamais été pris en compte lors de l'estimation de l'ampleur de cette différence de richesse en espèces d'arbres.

Crédit photo : Adeline Fayolle, Jean-Louis Doucet, Sylvie Gourlet-Fleury, Julie Linchant, Andy Plumptre, Pedro Silva de Miranda

En travaillant avec deux énormes ensembles de données contenant des enregistrements d'occurrence d'espèces d'arbres dans divers endroits d'Afrique et d'Amérique du Sud, l'équipe de chercheurs dirigée par le Dr Pedro Luiz Silva de Miranda et le Dr Adeline Fayolle, tous deux de Gembloux Agro-Bio Tech (Université de Liège), a pu disséquer la différence de richesse en espèces d'arbres entre les deux continents dans un article publié dans les Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS doi/10.1073/pnas.2112336119). Les auteurs ont démontré que l'Amérique du Sud abrite environ trois fois plus d'espèces d'arbres que l'Afrique. Si l'on compare uniquement les forêts humides, ce chiffre passe à environ quatre fois plus d'espèces d'arbres en Amérique du Sud. En revanche, si l'on se concentre sur les types de végétation sèche, l'Amérique du Sud compte environ deux fois plus d'espèces d'arbres que l'Afrique. Cependant, malgré l'impressionnante différence de richesse en espèces d'arbres entre les deux continents, ils sont tous deux largement similaires en ce qui concerne le degré de spéciosité de chaque groupe de plantes. Si une famille botanique possède de nombreuses espèces d'arbres sur un continent, cette même famille sera probablement riche en espèces sur l'autre continent également.

Crédit photo : Adeline Fayolle, Jean-Louis Doucet, Sylvie Gourlet-Fleury, Julie Linchant, Andy Plumptre, Pedro Silva de Miranda

Étonnamment, pour chaque continent, environ la moitié de la flore arborescente tropicale est constituée d'espèces appartenant à neuf familles seulement. Les auteurs ont également démontré que la différence de richesse en espèces d'arbres entre les deux continents peut être attribuée à environ 40 familles de plantes qui, si elles sont présentes et riches en espèces en Afrique, sont beaucoup plus riches en espèces en Amérique du Sud. Enfin, les auteurs ont montré que les similitudes floristiques entre les deux continents ne sont pas attribuées à leur passé géologique commun, contrairement à ce que l'on pensait. Les deux continents formaient autrefois une seule masse terrestre appelée Gondwana occidental, qui s'est séparée il y a environ 90 millions d'années, mais la plupart des familles d'arbres tropicaux sont apparues après cet événement. Par conséquent, les familles présentes sur les deux continents ont dû atteindre l'Afrique et l'Afrique du Sud par une dispersion à longue distance, puisque les deux continents étaient déjà séparés l'un de l'autre lors de leur apparition.

Consulter la publication

Partagez cette news